Visiter les Deux Vallées

Le Château du Plessis-Brion

Château privé, habité et classé Monument Historique en 1946, il est également ouvert à la visite de mi-juillet à fin août. Unique château Renaissance de l'Oise, il a été bâti par un grand Maître de l'artillerie, Jean de Poumereux sous François 1er. Les origines de ce château sont très anciennes; le mot "plessis" désigne en effet une enceinte fortifiée constituée de pieux et qui existait ici dès l'époque mérovingienne voire gallo-romaine. Il a été construit sur les fondations d'une forteresse féodale vers l'an 1500 pendant les premières années de règne de François 1er. Les caractères architecturaux de l'édifice se rapportent pourtant au début du XVIème siècle. Une époque de transition où la Renaissance tendait à faire disparaître les derniers vestiges de l'art gothique. Une réplique de ce château existe aux États-Unis dans l'État de New York !

L'abbaye de Chiry Ourscamp

Classée monument historique, l'Abbaye de Chiry Ourscamp est ouverte au public tous les jours et sur RDV pour les groupes. Cette abbaye cistercienne met à disposition des visiteurs un ancien chœur, une salle des morts (XIIIème siècle), un palais abbatial et un parc.

Elle fut érigée en 1129 sous l'égide de Simon de Vermandois, alors évêque de Noyon. Au cours du XIIème siècle, l'abbaye est agrandie par la construction d'une nouvelle abbatiale. Les moines construisirent ensuite une vaste infirmerie, originellement destinée aux religieux infirmes et connue sous l'appellation de "Salle des Morts". La communauté cistercienne est chassée en 1792. c'est au début du XIXème que Claude Maximilien Radix Sainte Foy décide de transformer les bâtiments de l'abbaye en demeure de plaisance et détruisit la nef. Les vestiges sont portés sur la liste des Monuments Historiques dès 1840.

Pendant l'ère industrielle, les bâtiments ont été transformés en filature. Aujourd'hui, la chapelle est conservée intacte et renferme de nombreux vestiges.  On trouve ainsi : des stalles Louis XIII, un autel en marbre, un tableau de Gaspard de CRAYER de 1640 “Marie, Reine de Citeaux”. On y trouve aussi l'imposant orgue, conçu par Roethinger en 1947. Depuis 1941, le logis abbatial accueille la communauté des serviteurs de Jésus et de Marie.

Les carrières de Montigny à Machemont

Les carrières de Montigny constituent un ensemble d'habitations Troglodytes dont l'histoire est fortement lié à la Grande-Guerre. Depuis quelques années, l'association "La Machemontoise" a entrepris de remettre ce site en état. Après plusieurs dizaines d'années passées et sous une végétation luxuriante, le site a repris son aspect d'antan. Il dispose ainsi à nouveau de ses habitations et ses voûtes exceptionnelles. C'est ainsi que depuis 2009, la CC2V travaille avec cette association à travers des partenariats (journées du patrimoine, séjour éduc'jeunes) et une aide financière.

Durant la Grande Guerre, les carrières de Montigny ont été occupées par l’armée française avec un hôpital militaire. Celui-ci leur a permis de rester françaises malgré les nombreux assauts de l’ennemi très proche. De nombreux bataillons, dont certains de la Légion Étrangère, y ont également séjourné. Durant la Seconde Guerre Mondiale, c'est l’armée Américaine qui investit les carrières pendant de nombreux mois.

Afin de vous fournir la meilleure expérience utilisateur possible, ce site utilise des cookies. En continuant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.

f9d625a7db54b86b6e7387b83679d189$$$$$$$$$$$$$$$$$